Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Doctorants

« Savoirs, objets, méthodes » : séminaire doctoral sur le genre

publié le

Organisation :

  • Lola Gonzalez-Quijano, post-doctorante au LARHRA (Lyon 2)
  • Isabelle Matamoros, doctorante au LIRE (Lyon 2)
  • Contact

Les séances se tiendront le mercredi de 16h à 19h à l’Institut des Sciences de
l’Homme, en salle Ennat Léger, 14 avenue Berthelot, Lyon. Elles sont ouvertes aux
masterant.e.s, doctorant.e.s, post-doctorant.e.s et plus largement à tout chercheur.e.s
intéressé.e.s par les questions de genre.

Programme des séances de l’année 2015

Séance 1 — Aux sources de la sexualité — 4 mars 2015

"Before sexuality" : aux origines de l’histoire de la sexualité. Le cas des Vies des Césars de Suétone

Adeline Adam est doctorante en histoire au Cerilac à l’Université Paris Diderot. Sa thèse s’intitule Genre et gender dans les biographies antiques : la virtus du Prince.

Un secret en cache toujours un autre. La littérature du sida et les études sur le genre

Alessandro Badin est doctorant en littérature au LIRE à l’Université Jean Monnet. Sa
thèse s’intitule Littérature du sida et écritures de l’intime : définitions, convergences et
divergences.

Séance 2 — Le genre de la ville — 1er Avril 2015

Touriste dans le Quartier Rouge : approche intime des géographies morales d’Amsterdam

Amandine Chapuis est chercheure post-doc JEDI à l’Université Paris-Est. Ses recherches doctorales portaient sur le rôle du tourisme dans la construction de la dimension spatiale des identités individuelles à Amsterdam.

Paris, « le bordel de l’Europe » : quartiers chauds et géographie morale au XIXe siècle

Lola Gonzalez-Quijano est postdoctorante au LARHRA à l’Université Lyon 2. Sa thèse
s’intitule Filles publiques et femmes galantes. Des sexualités légitimes et illégitimes à
l’intérieur des espaces sociaux et géographiques parisiens (1851-1914)
.

Séance 3 — Se dire et se raconter — 6 mai 2015

Repérer les ruptures biographiques dans les autobiographies de femmes : l’exemple de la lecture au XIXe siècle

Isabelle Matamoros est doctorante en littérature et histoire au LIRE à l’Université Lyon 2, sa thèse s’intitule « Mais surtout, lisez ! » Histoire des pratiques et des représentations féminines de la lecture (1830-1848).

La Narratrice. Les paroles des femmes "indigènes" algériennes comme sources et productions historiques coloniales

Karima Ramdani est docteure en sciences politiques de l’Université Paris 8. Elle a soutenu sa thèse, Subjectivités (im)possibles. Femmes, féminités, féminismes dans l’Algérie coloniale en juin 2014.

Séance 4 — Genre et engagement — 10 juin 2015

Les oppositions à la guerre d’Algérie sous l’angle du genre

Charlotte Gobin est doctorante en histoire au LARHRA à l’Université Lyon 2. Sa thèse
s’intitule Les oppositions à la guerre d’Algérie : parcours de militantes et de militants
pacifistes et/ou anticolonialistes en France (1954-1962).

Observer la participation autour de l’actualité politique sur Facebook au prisme du genre

Coralie Le Caroff est doctorante en Sciences de l’information et de la communication au CARISM à l’université Paris 2, sa thèse porte sur l’information en ligne, la diversification des publics et des dispositifs de participation.