Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Publications > Présentation des ouvrages > 2011

George Sand critique. Une autorité paradoxale

Sous la direction d’Olivier Bara et Christine Planté

publié le , mis à jour le

<em>George Sand critique. Une autorité paradoxale</em>

George Sand critique. Une autorité paradoxale

Sous la direction d’Olivier Bara et Christine Planté

Saint-Étienne

Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2011

ISBN : 978-2-86272-579-6

260 p.

18 €

4e de couverture

De 1833 à 1876, George Sand a poursuivi une activité critique. Elle a présenté pour la première fois Maurice de Guérin et Adam Mickiewicz, elle a tôt reconnu et salué Eugène Fromentin, défendu les romans de Flaubert, soutenu les créations de Victor Hugo exilé. Balzac avait songé à lui demander une préface pour La Comédie humaine.

Écrivant sur la littérature de son temps et, plus rarement, sur la littérature du passé, George Sand apparaît dans une position d’autorité paradoxale qu’elle a pu construire grâce au succès de son œuvre romanesque. Bien que femme, et souvent installée à Nohant loin de la capitale, elle sait utiliser avec beaucoup d’intelligence les nouveaux moyens médiatiques de l’édition et de la presse. Par la liberté du ton et des formes, ses articles participent de l’invention d’une critique d’écrivain, où l’empathie n’exclut pas la combativité.

Le volume révèle combien fut déterminant le rôle joué par George Sand dans la vie littéraire et intellectuelle du XIXe siècle.

Table des matières

Fichier PDF à télécharger