Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Chercheurs et enseignants-chercheurs > Ramaut Alban

Ramaut Alban

publié le

CV

Alban Ramaut, de nationalité française est né en 1956.

Élève au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) où il reçoit les meilleures récompenses dans les classes d’Esthétique (Rémy Stricker) et d’Histoire de la musique (Yves Gérard), il obtient parallèlement en 1982 l’agrégation.

Il soutient en 1987, une thèse consacrée aux opéras d’Hector Berlioz, qu’il prépare sous la direction du professeur Jean Mongrédien, à l’université de Paris IV, Paris-Sorbonne.

PRAG à l’université du Mirail à Toulouse en 1992, il est recruté comme Maître de conférences à l’université Jean Monnet de Saint-Étienne en 1994 où il devient professeur en 1996.

Il est chercheur au LIRE depuis le 1er janvier 2007.

Responsable du thème « romantisme musical » initié dans le quadriennal précédent, il prolonge cette étude dans l’actuel quinquennal en s’intéressant plus particulièrement aux relations romantisme/néo-classicisme autour de la personnalité de Pierre-Simon Ballanche. Son intérêt se porte également vers les artistes dits du « juste-milieu » et les femmes musiciennes.

Charges administratives et engagement dans la vie de l’université Jean Monnet :

Alban Ramaut a achevé en mai 2005 son second mandat de Directeur de la composante Arts Lettres Langues. Il est par ailleurs membre élu du CA de l’université.

Quelques publications :


Ouvrages comme auteur ou co-auteur.

  • Hector Berlioz compositeur romantique français, Paris, Actes Sud, 1993, (171 p.).
  • Betsy Jolas, Molto espressivo, Paris l’Harmattan, 1999, (265 p.).
  • Francis Poulenc et la voix texte et contexte, Alban Ramaut éd., publication des actes du colloque « Francis Poulenc et la voix » des 19-21 avril 2001, coédition Publications de l’Université de Saint-Étienne et des Éditions Symétrie, 2002, (301 p.).
  • Le Livret d’opéra au temps de Massenet, publication des actes du colloque de novembre 2003 dans le cadre du Festival Massenet de l’Esplanade Opéra Théâtre de Saint-Étienne sous la responsabilité d’Alban Ramaut et Jean-Christophe Branger, Presses universitaires de Saint-Étienne, CIEREC travaux 108, 2002, (365 p.).
  • Le Naturalisme sur la scène lyrique, publication des actes du colloque de novembre 2003 dans le cadre du Festival Massenet de l’Esplanade Opéra Théâtre de Saint-Étienne sous la responsabilité d’Alban Ramaut et Jean-Christophe Branger, Presses universitaires de Saint-Étienne, CIEREC travaux 117, 2004, (469 p.).
  • Opéra et religion sous la IIIe République, publication des actes du colloque de novembre 2005 dans le cadre du Festival Massenet de l’Esplanade Opéra Théâtre de Saint-Étienne sous la responsabilité d’Alban Ramaut et Jean-Christophe Branger, Presses universitaires de Saint-Étienne, CIEREC travaux 119, 2006 (340 p.).

Choix d’articles :

  • « Anton Reicha et le Conservatoire », Le Conservatoire de Paris, 1795-1995, deux cents ans de pédagogie musicale, Anne Bongrain et Alain Poirier éds., Paris, Buchet/Chastel, 1999, 331-344
  • « Statut de la musique instrumentale à la fin du XVIIIe siècle », De la Rhétorique des passions à l’expression du sentiment, Les Cahiers du musée de la musique, Paris, cité de la musique, 2003, 98-105.
  • « Le Thomas Moore d’Hector Berlioz : réflexions sur les Neuf mélodies édition de février 1830 », Regards sur un dauphinois fantastique, PUSE, 2005, 108-133, 213-229.
  • « Comment se construire une identité culturelle ? Pour une approche de la genèse du romantisme », Analyse musicale n°54, novembre 2006, 46-59.
  • « De quelques avatars de l’entrée royale dans l’imaginaire des musiciens au temps de la restauration : la Marche de la Communion du sacre de Charles X », Imaginaire et représentations des entrées royales au XIXe siècle : une sémiologie du pouvoir politique, sous la direction de Corinne et Éric Perrin-Saminadayar, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2006, 61-82.
  • « Musicologie et Composition, pour une lecture de l’Antonin Reicha de Maurice Emmanuel », Maurice Emmanuel compositeur français, sous la direction de Sylvie Douche, Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), Prague, Édition Bärenreiter, 2007, 25-45.
  • « Les Troyens de Berlioz ou le classicisme des barbares », Figures de l’Antiquité dans l’opéra français : des Troyens de Berlioz à Œdipe d’Enesco. PUL, 2008, 67-97.
  • « Les Huit scènes de Faust origine et originalité : n°3 « concert de Sylphes - sextuor », Cahiers Schubert n°17, Xavier Hascher éd., Paris, 2009, 5-29.
  • « La source silencieuse », Revue Orages n°8 L’Indispensable visite, préparé par Olivier Guichard, Mars 2009, 101-114.
  • « Lélio d’Hector Berlioz, pour un cas de « brigandage esthétique », Les Cahiers du XIXe siècle n°3-4 « Autour des Jeunes-France », Anthony Glinoer éd., Québec, Edition Nota Bene, 2008-2009, 169-187.
  • « Anton Reicha et Paris : considérations sur une triple carrière de compositeur, de théoricien et de professeur », Instrumental Music and the Industrial Revolution, Massimiliano Sala éd., Crémone, Ut Orpheus Edizioni, 2010, 295-318.
  • « Introduction », Hector Berlioz, Mémoires, Lyon, Symétrie, 2010, 5-25.