Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Publications > Présentation des ouvrages > 2010

Le sanctuaire des illusions. George Sand et le théâtre.

Olivier Bara

publié le , mis à jour le


Le sanctuaire des illusions. George Sand et le théâtre.


Olivier Bara

Presses de l’Université Paris-Sorbonne

Collection « Theatrum mundi »

2010

ISBN : 978-2-84050-692-8

360 p.

21 €


4e de couverture

Comme la plupart des romanciers du XIXe siècle,
George Sand a cédé à la tentation d’écrire pour la
scène. Avec ses « rurodrames », ses comédies
intimistes et ses drames fantastiques, la dramaturge a
esquissé quelques propositions originales en faveur
d’un autre théâtre.

La carrière dramatique de George Sand ne forme pas
toute la matière de ce livre, qui intègre le répertoire
privé de Nohant pour en révéler l’inventivité. Il
embrasse aussi le théâtre à lire et la création
romanesque. Car l’imaginaire théâtral de Sand
déborde toujours la pratique scénique pour nourrir les
romans de comédiens. Quête artistique et
accomplissement éthique s’y confondent.

Chez la républicaine qu’est Sand, la pensée théâtrale
s’élabore au fil des articles de critique, dans les
préfaces et la correspondance. Selon ces projections
utopiques, le théâtre est le nouveau temple où
s’accompliront l’égalité et la fraternité inscrites à
l’horizon du siècle. Quand l’Histoire menace cet idéal,
le théâtre devient « le sanctuaire des plus chères
illusions », fussent-elles perdues.

La scène demeure surtout pour la romancière le creuset de l’écriture. Au théâtre se
refondent les puissances de l’imagination. Là se ressource le pouvoir d’affabulation.
Devant les feux de la rampe s’interrogent les mystères de l’illusion.

Olivier Bara est professeur de littérature française du
XIXe siècle et d’arts de la scène à l’université Lyon 2,
membre de l’Unité mixte de recherche LIRE (CNRS-Lyon 2). Il a notamment publié Le Théâtre de l’Opéra-Comique
sous la Restauration
(Olms, 2001), dirigé « Boulevard du
Crime. Le temps des spectacles oculaires » (Orages, 2005),
réédité Pierre qui roule suivi du Beau Laurence de George
Sand (Paradigme, 2007). Il est l’auteur de nombreux
articles consacrés au romantisme français (Sand, Musset,
Hugo, Gautier, Dumas), au théâtre et à l’opéra du
XIXe siècle. Il dirige la revue Orages. Littérature et culture,
1760-1830.


Présentation complète du volume à télécharger en PDF