Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Publications > Présentation des ouvrages > 2010

Thomas-Simon Gueullette, Contes

Sous la direction de Jean-François Perrin, avec la collaboration de C. Bahier-Porte, M-F. Bosquet, R. Daoulas, C. Ramirez

publié le

Volume I  : Les Soirées Bretonnes, par Christelle Bahier-Porte ; Les Mille et Un Quarts d’Heure, Contes Tartares, par Carmen Ramirez.

Volume II  : Les Aventures merveilleuses du mandarin Fum-Hoam, Contes Chinois, par Jean-François Perrin ; Les Sultanes de Guzarate, ou les Songes des hommes éveillés, Contes Mogols, par Jean-François Perrin.

Volume III  : Les Mille et Une Heures, Contes Péruviens, par Marie-Françoise Bosquet avec la collaboration de Régine Daoulas.

Paris, éditions Honoré Champion, janvier 2010

Collection « Bibliothèque des Génies et des Fées » n° 9, « Sources classiques » N° 94

ISBN : 978-2-7453-1883-1

2396 p.

Prix : 370.00 €


4e de couverture

Ce neuvième volume de la Bibliothèque des génies et des Fées présente une édition critique des recueils de contes de Thomas-Simon Gueullette : Les Soirées Bretonnes, Les Mille et Un Quarts d’Heure, Les Aventures merveilleuses du mandarin Fum Hoam, Les Sultanes de Guzarate, auxquels on a désiré joindre le recueil des Contes Péruviens dont Gueulette assure qu’ils sont d’un auteur inconnu mais qu’il a pris soin d’agencer et de conclure.

Les Contes Tartares mis à part, l’œuvre contée de Gueullette n’a jamais été rééditée en France depuis l’édition du Cabinet des fées. Elle ne méritait pourtant pas d’avoir été ainsi reléguée dans l’oubli : le XVIIIe siècle mettait ses contes orientaux au même niveau que les Mille et Une Nuits ou les Mille et Un Jours et ses recueils étaient traduits dans les principales langues européennes ; ils furent réédités de nombreuses fois au XIXe siècle, particulièrement en Angleterre, tandis que la France romantique les lisait dans Le Cabinet des fées, et que la philologie et la science orientaliste naissante y reconnaissaient un moment signalé de l’histoire de la transmission de la matière d’Orient et de la tradition narrative européenne ancienne jusqu’à Straparole.

Cette édition est le fruit d’un travail d’équipe, indispensable tant les problèmes soulevés par cette œuvre sont complexes, notamment dans le domaine des sources. Elle bénéficie également des recherches menées depuis une quinzaine d’années sur le conte merveilleux de l’âge classique, désormais conçu comme une forme littéraire à part entière, en dialogue avec l’ensemble des autres genres ; le « moment Gueullette » du conte oriental à la française peut ainsi être abordé en termes de poétique et d’histoire des formes narratives.


Personnes qui ont travaillé à la réalisation de cet ouvrage.

Christelle Bahier-Porte est maître de conférences à l’université de Saint-Étienne et membre du comité de rédaction de la revue Féeries. Elle est l’auteur de La Poétique d’Alain-René Lesage. Elle a collaboré à l’édition des Mille et Un Jours (« Bibliothèque des Génies et des Fées », volume 8) et codirigé l’édition des Œuvres complètes de Lesage.

Marie-Françoise Bosquet est maître de conférences à l’université de La Réunion. Elle a publié Images du féminin dans les utopies françaises classiques.

Régine Daoulas est professeure agrégée honoraire d’espagnol à l’université de La Réunion et membre du centre de recherche ORACLE.

Jean-François Perrin est professeur de littérature française à l’université Stendhal-Grenoble 3, membre de l’UMR-LIRE 5611 et directeurs de la revue Féeries. Il a publié en collaboration avec Anne Defrance le volume 16 de « Bibliothèque des Génies et des Fées » : Hamilton et autres conteurs. Ses recherches portent également sur l’œuvre de Jean-Jacques Rousseau.

Carmen Ramirez est professeure de littérature française à l’université de Séville. Elle a publié une édition critique du Sylphe de Crébillon. Elle a également publié Dadá prodigioso. Antología de textos y presentación de los principales autores franceses.


Table des matières

Table des matières en PDF à télécharger.