Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Chercheurs et enseignants-chercheurs > Planté Christine

Université de Lyon - Université Lumière Lyon 2 - UMR LIRE 5611

Planté Christine

Professeure de littérature française du XIXe siècle.

publié le , mis à jour le


Membre de l’équipe LIRE Lyon 19e

Responsable de la spécialité de Master recherche « Masculin/Féminin : études sur le genre »,

Responsable de l’axe « Genre et culture » du cluster 13 Patrimoine, culture, création

Membre du comité directeur du RING (réseau interuniversitaire et interdisciplinaire national sur le genre),

Membre du comité scientifique de l’Institut Émilie du Châtelet.


DOMAINES DE RECHERCHE

  • Littérature du XIXe siècle (en particulier les deux premiers tiers du siècle)
  • Poésie et poétiques
  • Masculin/féminin en littérature : théories, écritures, représentations
  • Place des femmes dans l’institution et l’histoire littéraire
  • Genre des genres
  • Baudelaire, Marceline Desbordes-Valmore, George Sand

PRINCIPALES ACTIVITÉS DE RECHERCHE RÉCENTES ET EN COURS

  • Rencontres européennes sur le genre : La circulation des concepts entre les pays et les disciplines (autorité/pouvoir(s)/domination/ hiérarchie/résistances) dans le cadre du RING, 19-21 novembre 2008, ISH et ENS LSH

PUBLICATIONS

— Ouvrages de recherche

  • La Petite Sœur de Balzac - Essai sur la femme auteur, Le Seuil, 1989, 396 pages.
  • Éd. : Malvina Blanchecotte, Tablettes d’une femme pendant la Commune, (1872), du lérot, 1996.

— Direction d’ouvrages collectifs de recherche :

  • Femmes poètes du XIXe siècle. Une anthologie, Lyon, PUL, 1998, 240 p.
  • L’Épistolaire Un genre féminin ? Paris, Champion, « Varia », 1998, 306 p.
  • Sorcières et sorcelleries, Cahiers Masculin/Féminin de Lyon 2, Lyon, PUL, 2002, 142 p.
  • Masculin / féminin dans la poésie et les poétiques du XIXe siècle, Lyon, PUL, 2002, 518 p.
  • « Féminin/Masculin. Écritures et représentations » dans Lieux littérairesLa Revue, n° 7-8, Montpellier III, 2005, p. 7-180.

— Direction d’édition critique collective

  • George Sand critique, textes de George Sand sur la littérature présentés, édités et annotés par une équipe de spécialistes, du lérot, 2007, 804 p.

— Co-directions d’ouvrages collectifs de recherche

  • (en collaboration avec Christine Pouzoulet et Alain Vaillant), Une mélodie intellectuelle Corinne ou l’Italie de Germaine de Staël, Montpellier, université Paul Valéry, 2000, 234 p.
  • (en collaboration avec Dominique Fougeyrollas-Schwebel, Michèle Riot-Sarcey et Claude Zaidmann), Le Genre comme catégorie d’analyse Sociologie, histoire, littérature, Paris, L’Harmattan, 2003, 236 p.
  • (en collaboration avec Michèle Hecquet), Lectures de Consuelo - La Comtesse de Rudolstadt de George Sand, Lyon, PUL, 2004, 479 p.

Articles de recherche dans des revues à comités de lecture, contributions à des ouvrages de recherche (classement thématique)

Aller au classement chronologique

SUR LE TOURNANT XVIIIe – XIXe SIÈCLES

  • « Constance Pipelet : la Muse de la Raison et les despotes du Parnasse », Les Femmes et la Révolution française, Presses universitaires du Mirail, Toulouse, 1989, t.1.
  • « Du bon usage de Charlotte Corday », L’Homme et la société, n° 94, 1989/4.
  • « La Désignation des femmes écrivains », Actes du 4e Colloque international de lexicologie politique, Langages de la Révolution française 1770-1815, publicatons de l’INALF, Klincksieck, Paris, 1995.
  • « Voix féminines chez Chénier », Cahiers Roucher-andré Chénier, n° 20, 2001, pp. 101-112.

Mme de Staël

  • « Passion et création, l’insoluble conflit des héroïnes staëliennes », Le Groupe de Coppet et le monde moderne, Actes du VIIe colloque international de Coppet, Liège, Droz, 1998, p.317-331.
  • « De Corinne à Sapho : le conflit entre passion et création », version remaniée et augmentée de l’article précédent, Un deuil éclatant du bonheur Corinne ou l’Italie de Madame de Staël, textes réunis par Jean-Pierre Perchellet, Orléans, Paradigme, 1999.
  • « Ce qui parle en moi vaut mieux que moi-même : improvisation et poésie dans Corinne », Madame de Staël Corinne ou l’Italie « l’âme se mêle de tout », J.-L. Diaz dir., SEDES, 1999.
  • « Sur les improvisations de Corinne (suite) », Une mélodie intellectuelle Corinne ou l’Italie de Germaine de Staël, Christine Planté, Christine Pouzoulet, Alain Vaillant dirs., université Paul Valéry, « Écritures au singulier », Montpellier 2000.
  • « Mme de Staël et la mise en fable du génie féminin », Revue des Lettres et de Traduction, université Saint-Esprit, Kaslik, Liban, n° 6, 2000.

POÉSIE

  • « Autre chose - Sur un poème de Mallarmé », Poésie 91, « Le Démon de l’Analogie », n° 39, octobre 1991.
  • « Lettres sans circonstances — Neuf lettres avec une dixième retenue et une onzième reçue, de Marina Tsvetaeva », La Lettre d’amour, Textuel n° 24, J.-L. Diaz dir., 1992.
  • « Quel compte donc fais-tu des femmes ? - Femmes et poésie en France au XIXe siècle », Romantisme , n° 85, 1994 .
  • « La mise en discours de paroles féminines » [sur lamartine], Un ange passe (Lamartine et le féminin), Klincksieck, Jean-Pierre Reynaud, dir., 1998.
  • « Voix féminines chez Chénier », Cahiers Roucher-André Chénier, n° 20, 2001, pp. 101-112.
  • « Hypocrite lectrice », Cahiers Textuel n° 25 Baudelaire, Les Fleurs du Mal, José-Luis Diaz dir., p. 93-108.
  • « Quand Je est une autre », Masculin / féminin dans la poésie et les poétiques du XIXe siècle, Christine Planté dir., PUL, 2002, p. 81-100.
  • « Voix du Mal », Les Fleurs du Mal – colloque de la Sorbonne, André Guyaux et Bertrand Marchal dirs., p. 181-199.
  • « Clos par nécessité - Sur la lettre comme horizon textuel du poème en prose », colloque Aux origines du poème en prose — La Prose poétique 1750-1850, Simone Bernard-Griffiths, Nathalie Vincent-Munnia dir., Clermont-Ferrand, Paris, Champion, 2003, p. 488-501.
  • « Lamartine, Reine Garde et les deux poésies », Hélène Millot, Nathalie Vincent-Munnia, Marie-Claude Schapira, Michèle Fontana dirs., La Poésie populaire en France au XIXe siècle Théories, pratiques et réception, du lérot éd., « Idéographies », 2005, p. 152-158 et 398-405.

Marceline Desbordes-Valmore

  • « Marceline Desbordes-Valmore : une femme poète », Actes du colloque Marceline Desbordes-Valmore et son temps - 26 avril 1986, Mémoires de la S.A.S.A de Douai, 5esérie, T.IX, 1983-86.
  • « L’Art sans art de Marceline Desbordes-Valmore », revue Europe, n° 697, mai 1987.
  • « L’Autobiographie indéfinie », Romantisme n° 56, 1987.
  • « Marceline Desbordes-Valmore : ni poésie féminine, ni poésie féministe », French Literature Series, n° XVI, Univ. of South Carolina, 1989.
  • « Énigme de toi-même : les Poésies de Marceline Desbordes-Valmore », L’Année 1820, année des Méditations, CRRR, dif. Nizet, 1994.
  • « Une lettre de femme. La Lettre et le poème chez Desbordes-Valmore », Mélanges offerts à Georges Lubin, CNRS, Brest, 1992.
  • « Le Cri entre rhétorique et poésie – À propos de Marceline Desbordes-Valmore », Écriture / Parole / Discours : littérature et rhétorique au XIXe siècle, dir. Alain Vaillant, Saint-Étienne, éd. Printer, « Lieux littéraires », 1997.
  • « En bateau. Sur la navigation de la métaphore dans les poèmes d’hommage romantiques », Romantisme n° 98, 1997.
  • « Ce qu’on entend dans la voix — Notes à partir de Marceline Desbordes-Valmore », La Licorne, « Penser la voix », Gérard Dessons dir., Poitiers, 1997.
  • « L’Atelier d’un peintre de Marceline Desbordes-Valmore. Le roman d’une poète », George Sand Studies, Vol. XVII, n°s 1 et 2, 1998.
  • « Tout un peuple qui crie- Marceline Desbordes-Valmore et l’insurrection des Canuts (1834) », Les Barbares Mélanges offerts à Pierre Michel, Lyon, PUL, 2001.
  • « Bonnefoy lecteur de Desbordes-Valmore », Yves Bonnefoy et le XIXe siècle : vocation et filiation, textes réunis par D. Lançon, publication de l’université Fr. Rabelais de Tours, 2001 .
  • « J’en étais…Le Je du poète et la communauté chez Marceline Desbordes-Valmore », Écriture de soi - Écriture de l’histoire, Damien Zanone éd., Ellug, Grenoble 3.

GEORGE SAND

  • « Mon pseudonyme et moi - Discours sur la littérature et images de l’écrivain », Lire la correspondance de George Sand, Nicole Mozet dir., Christian Pirot éditeur, 1994.
  • « Elle n’eut d’ailleurs rien de la femme auteur », George Sand hors de France, Crin n°1, Amsterdam, Rodopi, 1995.
  • « Filles de mères coupables dans La Petite Fadette de George Sand et La Lettre écarlate de Nathaniel Hawthorne », L’Éducation des filles au temps de George Sand, Textes réunis par Michèle Hecquet, Artois Presses Université, 1998.
  • « Une lettre d’homme, une lettre de femme – Traitement sexué de l’épistolaire dans Le Marquis de Villemer de George Sand », L’épistolaire, un genre féminin ?, Champion, 1998.
  • « Histoire de ma vie, de George Sand : Histoire d’une romancière ou autobiographie de tout le monde ? », Revue des Lettres et de Traduction, Université Saint-Esprit, Kaslik, Liban, n° 7, 2001.
  • « Oublier Clarens ? (sur Monsieur Sylvestre et Le Dernier Amour) », Ville et nature dans l’œuvre de George Sand, Simone Bernard-Griffiths éd., Clermont-Ferrand, presses universitaires Blaise Pascal, 2002, p. 75-89.
  • « Le Chemin, l’errance, la construction romanesque », Lectures de Consuelo – La Comtesse de Rudolstadt de George Sand, Christine Planté, Michèle Hecquet dir., Lyon, PUL, 2004, p. 85-100.
  • « Sand et le roman épistolaire : variations sur l’historicité d’une forme », Littérature, numéro sur George Sand dirigé par Martine Reid et Jacques Neefs, n° 134, juin 2004, p. 77-94.
  • « George Sand et l’empire de la poésie », George Sand et l’empire des lettres, Anne McCall-Saint-Saëns éd. , New-Orleans, Presses universitaires du nouveau monde, 2004, p. 115-128.
  • « Ne sommes-nous pas à Venise ? » (sur Leone Leoni), Présences de l’Italie dans l’œuvre de George Sand, « Bibliothèque du voyage en Italie », CIRVI, Moncalieri, 2004, p. 371-386.
  • « Consuelo dans la Revue indépendante », Presse et Plumes. Journalisme et littérature au XIXe siècle, Marie-Ève Thérenty et Alain Vaillant dirs., Nouveau monde éditions, 2004, p. 467-480.
  • « Signe particulier : aucun – Le corps de l’autobiographe dans Histoire de ma vie, de George Sand », Corps, pouvoir, société dans la littérature du XIXe siècle, Jean-Marie Roulin éd., Publications de l’université de Saint-Étienne, p. 253-272.
  • « Ici, ailleurs : l’écriture comme fort-da », George Sand : familles et communautés, Claudie Bernard, David Powell, Martine Reid éds., The Romanic Review, vol. 96, Columbia University, 2005, p. 295-310.
  • « L’enfance ne passe pas pour tout le monde - Sur quelques figures de l’enfance au féminin dans Histoire de ma vie », Lire Histoire de ma vie de George Sand, Simone Bernard-Griffiths et José-Luis Diaz dirs., « Cahiers romantiques » n° 11, CRRR, Université Blaise Pascal, 2006, p. 265-280.
  • « La critique romanesque du roman (1832-1835) », George Sand Pratiques et imaginaires du roman, dir. Brigitte Diaz et Isabelle Naginski, Presses universitaires de Caen, 2006, p. 297-310.
  • « Le Secrétaire intime, un roman manqué ? », George Sand et l’écriture expérimentale, Catherine Masson dir., Presses du Nouveau Monde, 2006.
  • « Sand et Rousseau : importance et difficultés d’une filiation », Actes du colloque George Sand : littérature et politique, Sénat, décembre 2004, Martine Reid et Michèle Riot-Sarcey dirs., éd. Pleins feux, 2006.
  • George Sand critique, textes de George Sand sur la littérature présentés, édités et annotés par une équipe de spécialistes, du lérot, 2007, 804 p. Bon de commande
    • « Introduction » (p. i-xxxvi) ;
    • Présentation et annotation des articles sur Maurice de Guérin, Hyacinthe de Latouche, Jean-Jacques Rousseau (1863), « Pourquoi des femmes à l’Académie ? »

BALZAC

  • « Modeste Mignon : les lettres, la voix, le roman », Année Balzacienne, 2000 .
  • « Le Succube de Balzac, divertissement drolatique ou archéologie d’une fabrication discursive », dans Sorcières et sorcelleries - Cahiers Masculin / Féminin de Lyon 2, Christine Planté dir., Lyon, PUL, 2002.
  • « Balzac penseur du genre ? », Penser avec Balzac (Colloque de Cerisy, 2000), José-Luis Diaz et Isabelle Tournier éds., Christian Pirot éd., 2003, p. 245-256.
  • « Même histoire, autre histoire : mères et filles dans La Femme de trente ans et Le Lys dans la vallée », Genèse du roman Balzac et Sand, textes réunis par Lucienne Frappier-Mazur éds., Rodopi, « Faux-titre », 2004, p. 155-168.

DIFFÉRENCE DES SEXES, LANGAGE, ÉCRITURE, LITTÉRATURE

  • « Le Genre des genres », Cahiers du CEDREF, PARIS 7, n° 1, 1989.
  • « Le Silence des femmes, ou les enjeux d’une métaphore », Cahiers du CEDREF, Paris 7, n° 1, 1989.
  • « La confusion des genres », Sexe et genre, De la hiérarchie entre les sexes, CNRS, 1991.
  • « Geschlechterdifferenz und Literarische Gattungen » Frauen in der Literatur Wissenchaft-Frankreich II, Universität Hamburg, septembre 1991.
  • « Est-il néfaste pour qui veut lire de penser à son sexe ? - Notes sur la critique féministe » Compar(a)ison, Revue Internationale de Littérature Comparée, Genève, 1993-1.
  • « Écrire au féminin sous le second Empire », avec Luce Czyba, Julie Daubié et son temps, Cahiers du Centre Pierre Léon, Lyon, 1993.
  • « Lire, écrire : égalité des droits pour l’utopie des différences », De l’égalité entre les sexes, sous la direction d’Élisabeth Roudinesco et Michel de Manassein, CNDP, 1995.
  • « La Sospecha del Género, (Le soupçon du genre — sur Nathalie Sarraute) », La Conjura del Olvido Escritura y feminismo, Nieves Ibeas y M. Angeles Millan ed., Icaria Antrazyt, 1997.
  • « Prose / poésie, masculin / féminin », Masculin/Féminin Le XIXe siècle à l’épreuve du genre, textes réunis et présentés par Chantal Bertrand-Jennings, « À la recherche du XIXe siècle », Centre d’études Joseph Sablé, Toronto, 1999.
  • « Qu’est-ce qu’un nom d’auteure ? », Revue des sciences sociales de la France de l’Est, « Honneur du nom Stigmate du nom », n° 26, 1999.
  • « An anthology of 19th-century French women poets », Writing the history of women’s writing. Toward an international approach, Suzan van Dijk, Lia van Gemert and Sheila Ottway editors, Royal Netheerlands Academy of Arts and Sciences, Amsterdam, 2001, p. 145-153.
  • « Sur une notion réputée intraduisible », présentation de la table ronde sur la littérature dans Le Genre comme catégorie d’analyse, colloque du RING, Dominique Fougeyrollas, Christine Planté, Michèle Riot-Sarcey, Claude Zaidmann dir., L’Harmattan, 2003.
  • « La place des femmes dans l’histoire littéraire : annexe, ou point de départ d’une relecture critique ? », Revue d’histoire littéraire de la France, 2003-3, p. 655-668.
  • « Avant-propos », Lieux littéraires La Revue, dossier « Masculin/Féminin Écritures et représentations de la différence des sexes », CERD Montpellier III, LIRE, Lyon 2, 2005, p. 7-18.
  • « Le désir du neutre. Sur Enfance de Nathalie Sarraute », Lieux littéraires La Revue, dossier « Masculin/Féminin Écritures et représentations de la différence des sexes », CERD Montpellier III, LIRE, Lyon 2, 2005.

HISTOIRE DES IDÉES, HISTOIRE CULTURELLE DU XIXe SIECLE

  • « Le Livre Nouveau des saint-simoniens : théorie du langage ou religion de la parole ? », Le Langage comme défi, sous la direction de Henri Meschonnic, Presses universitaires de Vincennes, 1992.
  • « Le Récit impossible : Malvina Blanchecotte — Les Tablettes d’une femme pendant la Commune », Écrire la Commune, P. Régnier dir., du lérot, 1994.

Féminismes, parcours de femmes

  • « Flora Tristan, écrivain méconnu ? », Un fabuleux destin : Flora Tristan, actes du premier colloque international Flora Tristan, présentés par Stéphane Michaud, éditions universitaires de Dijon, 1985.
  • « Les Féministes saint-simoniennes : possibilités et limites d’un mouvement féministe en France au lendemain de la révolution de 1830 », Regards sur le saint-simonisme et les saint-simoniens, sous la direction de J-R Derré, Presses universitaires de Lyon, 1986.
  • « Les Saint-simoniennes », Femmes et contre-pouvoirs, sous la direction de Yolande Cohen. Éd. du Boréal, Montréal, 1987.
  • « Femmes exceptionnelles : des exceptions pour quelle règle ? », Cahiers du GRIF, n° 37/38, Le Genre de l’histoire, Juin 1988.
  • « Écrire des vies de femmes », Cahiers du GRIF n° 37/38, Le Genre de l’histoire, 1988.
  • « La Parole souverainement révoltante de Claire Démar », Femmes dans la Cité, 1815-1871, A. Corbin, J. Lalouette, M. Riot-Sarcey dir., Créaphis, 1997, p. 481-494.
  • « Entre le rêve et l’action : Les Pérégrinations d’une Paria », De Flora Tristan à Mario Vargas Llosa : deux siècles de relations littéraires entre Europe et Amérique Latine, Stéphane Michaud dir., Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2004, p. 33-50.

Représentations féminines

  • « Ondine, ondines : femme, amour et individuation », Romantisme n° 62, 1988.
  • « Un monstre du XIXe siècle : la femme auteur », Sources. Histoire au présent, n° 12, 1987.
  • « Bas-Bleus de Daumier : de quoi rit-on dans la caricature ? », La Satire imagée : la caricature entre République et censure, Presses universitaires de Lyon, 1996. (Version française de l’article ci-dessous.)
  • « Die Bas-Bleus von Daumier : Worüber wird gelacht in der Karikatur ? », Die Karikatur zwischen Republik und Zensur, Jonas Verlag, 1991.
  • « Les Petites Filles ne mangent pas de viande. Tuer, saigner, dévorer dans La Marquise de Sade de Rachilde (1887) », Corps/Décors : Femmes, Orgie, Parodie, Hommage à Lucienne Frappier-Mazur, C. Nesci, G.Van Slyke & G. Prince dir., Rodopi, Amsterdam Atlanta, 1999.

ÉPISTOLAIRE, ROMAN ÉPISTOLAIRE, LETTRES DANS LE ROMAN

  • « Lettres sans circonstances — Neuf lettres avec une dixième retenue et une onzième reçue, de Marina Tsvetaeva », La Lettre d’amour, Textuel n° 24, J.-L. Diaz dir., 1992.
  • « L’Intime comme valeur publique - La correspondance d’Eugénie de Guérin », La Lettre à la croisée de l’individuel et du social, Kimé, 1993.
  • « Clos par nécessité - Sur la lettre comme horizon textuel du poème en prose », colloque Aux origines du poème en prose — La Prose poétique 1750-1850, Nathalie Vincent-Munnia, Simone Bernard-Griffiths, Robert Pickering dir., Paris, Champion, 2003, p. 488-501.
  • « Trois épistolières et leurs lecteurs du XIXe siècle, ou comment se transmet le mythe de l’épistolaire féminin », Romantisme n° 90, 1995-4.
  • « Introduction », L’Épistolaire, un genre féminin ?, Paris, Champion, 1998.

Lettres dans le roman, roman épistolaire

  • « La Cendre et la goutte d’eau — Des lettres dans Madame Bovary », Poétique n° 111, sept. 1997, 343-358.
  • « Une lettre d’homme, une lettre de femme – Traitement sexué de l’épistolaire dans Le Marquis de Villemer de George Sand », L’épistolaire, un genre féminin ?, Paris, Champion, 1998.
  • « Je vous écris, j’écris. Sur quelques lettres dans les récits durassiens », Lire Duras, Claude Burgelin, Dominique Carlat, Pierre de Gaulmyn dir., Lyon, PUL, 2000.
  • « Deviazioni della lettera », Il Romanzo, t. IV, Franco Moretti dir., Einaudi, 2003, p. 213-235.
  • « Sand et le roman épistolaire : variations sur l’historicité d’une forme », Littérature, n° spécial George Sand, sous la direction de Martine Reid et Jacques Neefs, n° 134, juin 2004, p. 77-94.

Haut de la page
Publications - début

Articles de recherche dans des revues à comités de lecture, contributions à des ouvrages de recherche (classement chronologique)

1985

  • « Flora Tristan, écrivain méconnu ? », Un fabuleux destin : Flora Tristan, Actes du premier colloque international Flora Tristan, présentés par Stéphane Michaud, Editions Universitaires de Dijon, 1985.
  • « Les Féministes saint-simoniennes : possibilités et limites d’un mouvement féministe en France au lendemain de la révolution de 1830 », Regards sur le saint-simonisme et les saint-simoniens, sous la direction de J-R Derré, Presses Universitaires de Lyon, 1986.
  • « Marceline Desbordes-Valmore : une femme poète », Actes du colloque Marceline Desbordes-Valmore et son temps - 26 avril 1986, Mémoires de la S.A.S.A de Douai, 5esérie, T.IX, 1983-86.
  • « L’Art sans art de Marceline Desbordes-Valmore », revue Europe, n° 697, mai 1987.
  • « Les Saint-simoniennes », Femmes et contre-pouvoirs, sous la direction de Yolande Cohen, Montréal, éd. du Boréal, 1987.
  • « L’Autobiographie indéfinie », Romantisme n° 56 : Images de soi autobiographie et autoportrait au XIXe siècle, 1987.
  • « Un monstre du XIXe siècle : la femme auteur », Sources. Histoire au présent, n° 12, 1987.
  • « Marceline Desbordes-Valmore : ni poésie féminine, ni poésie féministe », French Literature Series n° XVI, Univ. of South Carolina, 1989.
  • « Femmes exceptionnelles : des exceptions pour quelle règle ? », Cahiers du GRIF, n° 37/38, Le Genre de l’histoire, Juin 1988.
  • « Écrire des vies de femmes », Cahiers du GRIF n° 37/38, Le Genre de l’histoire, 1988.
  • « Ondine, ondines : femme, amour et individuation », Romantisme n° 62, 1988.
  • « Le Genre des genres », Cahiers du CEDREF, PARIS 7, n° 1, 1989.
  • « Le Silence des femmes, ou les enjeux d’une métaphore », Cahiers du CEDREF, Paris 7, n° 1, 1989.
  • « Constance Pipelet : la Muse de la Raison et les despotes du Parnasse », Les Femmes et la Révolution française, t.1, « Modes d’action et d’expression, nouveaux droits-nouveaux devoirs », Presses universitaires du Mirail, Toulouse, 1989.
  • « Du bon usage de Charlotte Corday », L’Homme et la société, n° 94, 1989/4.

1990

  • « Die Bas-Bleus von Daumier : Worüber wird gelacht in der Karikatur ? », Die Karikatur zwischen Republik und Zensur, Jonas Verlag, 1991.
  • « La confusion des genres », Sexe et genre, De la hiérarchie entre les sexes, CNRS, 1991.
  • « Geschlechterdifferenz und Literarische Gattungen » Frauen in der Literatur Wissenchaft-Frankreich II, Universität Hamburg, Sept.91, traduction de « Différence des sexes et genres littéraires », intervention au colloque Lectures de la différence sexuelle, Collège international de Philosophie, octobre 1990.
  • « Autre chose - Sur un poème de Mallarmé », Poésie 91, Le Démon de l’Analogie, n° 39, octobre 1991.
  • « Le Livre Nouveau des saint-simoniens : théorie du langage ou religion de la parole ? », Le Langage comme défi, sous la direction de Henri Meschonnic, Presses Universitaires de Vincennes, 1992.
  • « Une lettre de femme. La Lettre et le poème chez Desbordes-Valmore », Mélanges offerts à Georges Lubin, CNRS, Brest, 1992.
  • « Lettres sans circonstances — Neuf lettres avec une dixième retenue et une onzième reçue, de Marina Tsvetaeva », La Lettre d’amour, Textuel n° 24, J.-L. Diaz dir., 1992.
  • « Est-il néfaste pour qui veut lire de penser à son sexe ? - Notes sur la critique féministe » Compar(a)ison, Revue Internationale de Littérature Comparée, Genève, 1993-1.
  • « La Désignation des femmes écrivains », Actes du 4e Colloque international de lexicologie politique, Langages de la Révolution française 1770-1815, publications de l’INALF, Paris, Klincksieck, 1995.
  • « Questions de différences », Futur antérieur, « Féminismes au présent », 1993.
  • « L’Intime comme valeur publique - La correspondance d’Eugénie de Guérin », La Lettre à la croisée de l’individuel et du social, Kimé, 1993.
  • « Écrire au féminin sous le second Empire », Julie Daubié et son temps, Cahiers du Centre Pierre Léon, Lyon, 1993.
  • « Le Récit impossible : Malvina Blanchecotte — Les Tablettes d’une femme pendant la Commune », Écrire la Commune, P. Régnier dir., du lérot, 1994.
  • « Énigme de toi-même : les Poésies de Marceline Desbordes-Valmore », L’Année 1820, année des Méditations, Actes du Colloque organisé par la Société des études romantiques et dix-neuviémistes, CRRR, dif. Nizet, 1994.
  • « Mon pseudonyme et moi - Discours sur la littérature et images de l’écrivain », Lire la correspondance de George Sand, Nicole Mozet dir., Christian Pirot éditeur, 1994.
  • « Quel compte donc fais-tu des femmes ? - Femmes et poésie en France au XIXe siècle », Romantisme , n° 85, 1994 .

1995

  • « Lire, écrire : égalité des droits pour l’utopie des différences », De l’égalité entre les sexes, sous la direction de Michel de Manassein, CNDP, 1995.
  • « Elle n’eut d’ailleurs rien de la femme auteur », George Sand hors de France, Crin n°1, Amsterdam, Rodopi, 1995.
  • « Trois épistolières et leurs lecteurs du XIXe siècle, ou comment se transmet le mythe de l’épistolaire féminin », Romantisme n° 90, 1995-4.
  • « Bas-Bleus de Daumier : de quoi rit-on dans la caricature ? », La Satire imagée : la caricature entre République et censure, Presses universitaires de Lyon, 1996.
  • « La Parole souverainement révoltante de Claire Démar » Femmes dans la Cité, 1815-1871, A. Corbin, J. Lalouette, M. Riot-Sarcey dir., Créaphis, 1997, 481-494.
  • « La Sospecha del Género, (Le soupçon du genre — sur Nathalie Sarraute) », La Conjura del Olvido Escritura y feminismo, N. Ibeas y M. A. Millan ed., Icaria Antrazyt, 1997.
  • « Le Cri entre rhétorique et poésie – À propos de Marceline Desbordes-Valmore », Écriture / Parole / Discours : littérature et rhétorique au XIXe siècle, dir. Alain Vaillant, Saint-Étienne, Éd. Printer, « Lieux littéraires », 1997.
  • « En bateau. Sur la navigation de la métaphore dans les poèmes d’hommage romantiques », Romantisme n° 98, 1997.
  • « Ce qu’on entend dans la voix — Notes à partir de Marceline Desbordes-Valmore », La Licorne, « Penser la voix », Gérard Dessons dir., Poitiers, 1997.
  • « La Cendre et la goutte d’eau — Des lettres dans Madame Bovary », Poétique n° 111, sept. 1997, 343-358.
  • « La mise en discours de paroles féminines », Un ange passe (Lamartine et le féminin), Klincksieck, 1998.
  • « Filles de mères coupables dans La Petite Fadette de George Sand et La Lettre écarlate de Nathaniel Hawthorne », L’Éducation des filles au temps de George Sand, Textes réunis par Michèle Hecquet, Artois Presses Université, 1998.
  • « Passion et création, l’insoluble conflit des héroïnes staëliennes », Le Groupe de Coppet et le monde moderne, Actes du VIIe colloque international de Coppet, Liège, Droz, 1998, p. 317-331.
  • « De Corinne à Sapho : le conflit entre passion et création », version remaniée et augmentée de l’article précédent, Un deuil éclatant du bonheur Corinne ou l’Italie de Madame de Staël, textes réunis par Jean-Pierre Perchellet, Orléans, Paradigme, 1999.
  • « Introduction », L’Épistolaire, un genre féminin ?, Paris, Champion, 1998.
  • « Une lettre d’homme, une lettre de femme – Traitement sexué de l’épistolaire dans Le Marquis de Villemer de George Sand », L’épistolaire, un genre féminin ?, Paris, Champion, 1998.
  • « L’Atelier d’un peintre de Marceline Desbordes-Valmore Le roman d’une poète », George Sand Studies, Vol. XVII, n°s 1 et 2, 1998.
  • « Prose / poésie, masculin / féminin », Masculin/Féminin Le XIXe siècle à l’épreuve du genre, textes téunis et présentés par Chantal Bertrand-Jennings, « À la recherche du XIXe siècle », Centre d’études Joseph Sablé, Toronto, 1999.
  • « Qu’est-ce qu’un nom d’auteure ? », Revue des sciences sociales de la France de l’Est « Honneur du nom Stigmate du nom », n° 26, 1999.
  • « Ce qui parle en moi vaut mieux que moi-même : improvisation et poésie dans Corinne », Madame de Staël Corinne ou l’Italie « l’âme se mêle de tout », J.-L. Diaz dir., SEDES, 1999.
  • « Les Petites Filles ne mangent pas de viande. Tuer, saigner, dévorer dans La Marquise de Sade de Rachilde (1887) », Corps/Décors : Femmes, Orgie, Parodie, Hommage à Lucienne Frappier-Mazur, C. Nesci, G.Van Slyke & G. Prince dir., Rodopi, Amsterdam Atlanta, 1999.

2000

  • « Voilà ce qui fait que votre E est muette », Clio n° 11, 2000, Parler Lire Chanter Écrire, Daniel Fabre dir.
  • « Modeste Mignon : les lettres, la voix, le roman », Année Balzacienne 2000, p. 279-292.
  • « Mme de Staël et la mise en fable du génie féminin », Revue des Lettres et de Traduction, Université Saint-Esprit, Kaslik, Liban, n° 6, 2000.
  • « Sur les improvisations de Corinne (suite) », Une mélodie intellectuelle Corinne ou l’Italie de Germaine de Staël, Christine Planté, Christine Pouzoulet, Alain Vaillant dirs., université Paul Valéry, « Écritures au singulier », Montpellier 2000.
  • « Je vous écris, j’écris. Sur quelques lettres dans les récits durassiens », Lire Duras, Claude Burgelin, Dominique Carlat, Pierre de Gaulmyn dir., Lyon, PUL, 2001.
  • « « Tout un peuple qui crie – Marceline Desbordes-Valmore et l’insurrection des Canuts (1834) », dans Jean-Yves Debreuille et Philippe Régnier dir., Les Barbares Mélanges offerts à Pierre Michel, PUL, 2001, p. 151-162.
  • « An anthology of 19th-century French women poets », Writing the history of women’s writing toward an international approach, Suzan van Dijk, Lia van Gemert and Sheila Ottway editors, Royal Netheerlands Academy of Arts and Sciences, Amsterdam, 2001, p. 145-153.
  • « Histoire de ma vie, de George Sand : Histoire d’une romancière ou autobiographie de tout le monde ? », Revue des Lettres et de Traduction, Université Saint-Esprit, Kaslik, Liban, n° 7, 2001.
  • « Bonnefoy lecteur de Desbordes-Valmore », Yves Bonnefoy et le XIXe siècle : vocation et filiation, textes réunis par D. Lançon, Publication de l’université Fr. Rabelais de Tours, 2001 .
  • « Voix féminines chez Chénier », Cahiers Roucher-André Chénier, n° 20, 2001, pp. 101-112.
  • « Le Succube de Balzac, divertissement drolatique ou archéologie d’une fabrication discursive », dans Sorcières et sorcelleries - Cahiers Masculin / Féminin de Lyon 2, Christine Planté dir., PUL, 2002, p. 81-95.
  • « Hypocrite lectrice », Cahiers Textuel n° 25 Baudelaire, Les Fleurs du Mal, José-Luis Diaz dir., p. 93-108.
  • « Quand Je est une autre », Masculin / féminin dans la poésie et les poétiques du XIXe siècle, Christine Planté dir., PUL, 2002, p. 81-100.
  • « Oublier Clarens ? », Ville, campagne et nature dans l’œuvre de George Sand, Simone Bernard-Griffiths éd., Presses universitaires Blaise Pascal, 2002, 75-89.
  • « Voix du Mal », Les Fleurs du Mal – colloque de la Sorbonne, André Guyaux et Bertrand Marchal dirs., p. 181-199.
  • « Clos par nécessité - Sur la lettre comme horizon textuel du poème en prose », colloque Aux origines du poème en prose — La Prose poétique 1750-1850, C.R.R.R., Simone Bernard-Griffiths, Nathalie Vincent-Munnia dir., Clermont-Ferrand, Champion, 2003, p. 488-501.
  • « Balzac penseur du genre ? », Penser avec Balzac, Colloque de Cerisy, 2000, José-Luis Diaz et Isabelle Tournier éds., Christian Pirot éd., 2003, pp. 245-256.
  • « Sur une notion réputée intraduisible », présentation de la table ronde sur la littérature dans Le Genre comme catégorie d’analyse, colloque du RING, Dominique Fougeyrollas, Christine Planté, Michèle Riot-Sarcey, Claude Zaidmann dirs., L’Harmattan, 2003, pp. 127-136.
  • « Deviazioni della lettera », Il Romanzo, t. IV, Franco Moretti dir., Einaudi, 2003, p. 213-235.
  • « La place des femmes dans l’histoire littéraire : annexe, ou point de départ d’une relecture critique ? », Revue d’histoire littéraire de la France, 2003-3, p. 655-668.

retour au sommet

  • « Entre le rêve et l’action : Les Pérégrinations d’une Paria », De Flora Tristan à Mario Vargas Llosa : deux siècles de relations littéraires entre Europe et Amérique Latine, Stéphane Michaud dir., Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2004, p. 33-50.
  • « Même histoire, autre histoire : mères et filles dans La Femme de trente ans et Le Lys dans la vallée », Genèses du roman Balzac et Sand, textes réunis par Lucienne Frappier-Mazur, Rodopi, « Faux-titre », 2004, p 155-168.
  • « Le chemin, l’errance, la construction romanesque », Lectures de Consuelo La Comtesse de Rudolstadt, Michèle Hecquet et Christine Planté, dir., Lyon, PUL, 2004.
  • « Sand et le roman épistolaire : variations sur l’historicité d’une forme », Littérature, n° spécial George Sand, sous la direction de Martine Reid et Jacques Neefs, n° 134, juin 2004, p. 77-93.
  • « Ne sommes-nous pas à Venise ? » (sur Leone Leoni), Présence de l’Italie dans l’œuvre de George Sand, CIRVI, 2004, p. 371-386
  • « Sand et l’empire de la poésie », actes du colloque George Sand et l’empire des lettres, Anne Mc Call-Saint-Saëns, dir., Nouvelle-Orléans, éditions du Nouveau Monde, 2004, p. 115-128.
  • « Consuelo dans la Revue indépendante », Presse et Plumes Journalisme et littérature au XIXe siècle, Marie-Ève Thérenty et Alain Vaillant dir., Nouveau monde éd., 2004, p. 467-480.

2005

  • « J’en étais…Le Je du poète et la communauté chez Marceline Desbordes-Valmore », Écriture de soi Écriture de l’histoire, Damien Zanone éd., Grenoble, Ellug, 2005, p. 117-132.
  • « Avant-propos », Lieux littéraires La Revue, dossier « Masculin/Féminin Écritures et représentations », CERD Montpellier III, LIRE, Lyon 2, 2005, p. 7-18.
  • « Le désir du neutre. Sur Enfance de Nathalie Sarraute », Lieux littéraires La Revue, dossier « Masculin/Féminin Écritures et représentations », p. 145-166.
  • « Signe particulier : aucun – Le corps de l’autobiographe dans Histoire de ma vie de George Sand », Corps Littérature, Société (1789-1900), Jean-Marie Roulin éd., p. 253-272.
  • « Ici, ailleurs : Les Couperies, ou l’écriture comme fort-da », Romanic Review, vol. 96, may-nov. 2005, « George Sand, familles et communautés », p. 293-308.
  • « Lamartine, Reine Garde et les deux poésies », Hélène Millot, Nathalie Vincent-Munnia, Marie-Claude Schapira, Michèle Fontana dirs., La Poésie populaire en France au XIXe siècle Théories, pratiques et réception, du lérot éd., « Idéographies », 2005, p. 152-158 et 398-405.
  • « L’enfance ne passe pas pour tout le monde - Sur quelques figures de l’enfance au féminin dans Histoire de ma vie », Lire Histoire de ma vie de George Sand, Simone Bernard-Griffiths et José-Luis Diaz dirs., « Cahiers romantiques » n° 11, CRRR, Univ. Blaise Pascal, 2006, p. 265-280.
  • « Le Secrétaire intime, un roman manqué ? », George Sand et l’écriture expérimentale, Catherine Masson dir., Presses du Nouveau Monde, 2006.
  • « La critique romanesque du roman (1832-1835) », George Sand Pratiques et imaginaires du roman, dir. Brigitte Diaz et Isabelle Naginski, Presses universitaires de Caen, 2006, p. 297-310.
  • George Sand critique : « Introduction » (p. i-xxxvi) ; présentation et annotation des articles sur Maurice de Guérin, Hyacinthe de Latouche, Jean-Jacques Rousseau (1863), « Pourquoi des femmes à l’Académie ? », du Lérot, 2007.
  • « Sand et Rousseau : importance et difficultés d’une filiation », Actes du colloque George Sand : littérature et politique, Sénat, décembre 2004, Martine Reid et Michèle Riot-Sarcey dirs., éd. Pleins feux, 2006, p. 45-61.
  • « Tout.e écrivain.e est ‘de papier’ » (sur Louise Labé et ses lectures), L’Émergence littéraire des femmes à Lyon à la Renaissance, Michèle Clément dir., éditions de l’université de Saint-Étienne, 2008.

à paraître

  • « George Sand, fils de Jean-Jacques », actes du colloque international George Sand Intertextualités et polyphonies, Nigel Harkness & Jacinta Wright dirs., Dublin.

retour au sommet