Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Publications > Présentation des ouvrages > 2007

2005

L’oeuvre de Victor Hugo à l’écran Des rayons et des ombres

Sous la direction de Delphine Gleizes

publié le , mis à jour le

Présentation

L’œuvre de Victor Hugo a connu une fortune considérable qui doit tout à la fois à la prégnance de son imaginaire, à l’actualité des problématiques qu’elle aborde et à la postérité qu’elle a suscitée dans les arts visuels, et au premier chef au cinéma. Une filmographie qui s’étend sur tout le premier siècle du septième art et touche des zones de production extrêmement variées offre ainsi un espace d’exploration idéal pour appréhender les mécanismes de l’adaptation cinématographique et comprendre en retour le rôle qu’elle a joué dans la diffusion de l’œuvre littéraire.

Le présent volume est né d’un séminaire et d’une journée d’études tenus à Lyon, en 2002 2003, dans le cadre de l’unité de recherche « Littérature, idéologies, représentations aux XVIIIe et XIXe siècles » (CNRS : universités Lumière Lyon II, Stendhal Grenoble III et Jean Monnet Saint Étienne ; École Normale Supérieure des Lettres et Sciences Humaines-Lyon). Il réunit, dans une perspective interdisciplinaire, des spécialistes de littérature française, des arts du spectacle et d’histoire du cinéma, pour livrer une série de regards croisés sur la question de l’adaptation. Trouvent ainsi à s’articuler les conditions de production et de réception de l’œuvre cinématographique ainsi que les problèmes de transfert médiatique et d’appropriation idéologique dont l’œuvre de Victor Hugo a fait l’objet. L’adaptation apparaissant alors comme le lieu privilégié où peut se décrypter ce dialogue intime entre l’univers de la littérature et le cinéma, « monde stupéfiant des rayons et des ombres ».

Ont participé à ce volume : Olivier BARA, Martin BARNIER, Christophe GAUTHIER, Delphine GLEIZES, Elisabeth JANER, Arnaud LASTER, Sarah MOMBERT, Muriel MOUTET, Sandrine RAFFIN, Denis REYNAUD, Michel SERCEAU, Dimitri VEZYROGLOU.

En couverture, Notre Dame de Paris, Jean Delannoy, 1956, France, prod. Hakim, photographie Raymond Voinquel.© ministère de la culture France.

Table des matières

  • Préface par Yves Laberge (XI)
  • Introduction (p. 1)

PRODUCTION ET RÉCEPTION

  • Christophe Gauthier : La fortune critique des adaptations cinématographiques de Victor Hugo (1913-1934) (p. 17)
  • Martin Barnier : Les Misérables de R. Bernard (1933) et de R. Boleslawski (1935) dans leurs contextes de production français et américain (p. 35)
  • Michel Serceau : Les incarnations de Jean Valjean dans le cinéma français : l’acteur porteur de la fable et du mythe (p. 47)
  • Sandrine Raffin : Le centenaire de 1985 et le cinéma : une évolution dans la réception de l‘œuvre de Victor Hugo (p. 69)

GENRES ET SUPPORTS

  • Arnaud Laster : Les représentations du théâtre de Hugo à la télévision : captations, dramatiques et téléfilms (p. 87)
  • Olivier Bara : Théâtre, opéra, cinéma : parasitage des genres. Le Roi s’amuse, Rigoletto, Il re si diverte (p. 107)
  • Élisabeth Janer : Théâtre, cinéma, arts plastiques. Le Ruy Blas de Billon et Cocteau à la lumière de Goya (p. 125)

HISTOIRE ET POLITIQUE

  • Sarah Mombert : L’Histoire et ses représentations cinématographiques : les codes génériques dans quelques adaptations de Notre-Dame de Paris et de L’Homme qui rit (p. 139)
  • Olivier Bara et Delphine Gleizes : Le spectacle du pilori : édification, conversion du peuple ? Worsley / Dieterle / Delannoy (p. 151)
  • Dimitri Vezyroglou : L’ombre d’un géant. L’influence du Quatrevingt-treize de Hugo sur le Napoléon d’Abel Gance (p. 171)

ESTHÉTIQUES

  • Muriel Moutet : Victor Hugo et l’esthétique expressionniste. L’Homme qui rit de Paul Leni (p. 189)
  • Delphine Gleizes : Les Travailleurs de la mer d’André Antoine ou la dynamique du réel (p. 217)
  • Denis Reynaud : Montage parallèle chez Victor Hugo et chez Raymond Bernard (p. 235)
  • Filmographie (p. 243)
  • Bibliographie (p. 267)
  • Liste des illustrations (p. 281)
  • Liste des auteurs (p. 283)

retour au sommet