Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Axes de recherche > Le texte de presse

- Édition scientifique et analyse des Mémoires secrets dits de Bachaumont

Responsable : Christophe Cave

publié le , mis à jour le

On connaît en général les Mémoires secrets (dits à tort « de Bachaumont ») comme une source d’informations sur la vie culturelle de la seconde moitié du XVIIIe siècle utile aux historiens, aux spécialistes de la littérature, de l’esthétique, du théâtre, de l’opéra ou de la musique. Ces 36 volumes publiés avec le plus grand succès pendant 25 ans, de 1777 à 1789, ont proposé sous forme de chronique rétrospective un vaste panorama critique de la République des Lettres en France de 1762 à 1787. Une de leurs particularités, qui les distingue des autres périodiques littéraires, est, d’une part, de couvrir un champ culturel plus vaste (théâtres de société, pamphlets religieux et manuscrits clandestins, textes matérialistes), qui les rapproche par exemple de la Correspondance littéraire de Grimm et Meister, et d’autre part de fournir une information événementielle très finement critique, qui prend un tour de plus en plus spécifiquement politique.

L’équipe internationale de chercheurs dirigée par Christophe Cave a entrepris l’édition critique papier et électronique de cette collection dont elle vise aussi à interroger la nature « textuelle » ou les ramifications intertextuelles, les discours et les modes de représentations. Chaque volume papier comporte le texte, ses variantes, des notes, trois index (noms de personnes, titres, premiers vers de pièces en vers) ainsi que de brèves fiches de synthèse. Une édition en ligne est prévue à la fin de ce travail en cours. Cinq volumes ont paru chez Champion depuis 2009. Ce travail de grande envergure, qui mobilise une équipe internationale d’une vingtaine de membres, se poursuit depuis deux quadriennaux et aura sans doute encore besoin de deux quadriennaux pour être complètement achevée.

Cet énorme effort d’édition des Mémoires secrets est l’occasion de réfléchir, à la fois en profondeur et en détails, sur les premiers développements de la sphère médiatique. Loin de ne concerner que les spécialistes du discours de presse, cette réflexion sur ce qui pouvait intéresser un public de lecteurs durant la deuxième moitié du XVIIIe siècle rafraîchit toute l’image qu’on se fait du siècle des Lumières, révélant à la fois des pans cachés de sa futilité, des formes discrètes de son esprit contestataire et des aspects frappants de sa proximité avec notre société de spectacle. Les Mémoires secrets sont moins à lire comme un répertoire d’informations que comme un texte qui construit l’information, invitant l’analyste à s’interroger sur les discours et les logiques événementielles qui organisent l’espace culturel des Lumières. Car si les Mémoires secrets sont devenus incontournables, alors qu’ils concurrencent ou parfois redisent ouvertement le Mercure de France ou le Journal de Paris, c’est assurément qu’on y trouve une force critique qui semble animer les moindres nouvelles, ainsi qu’un sens du débat qui sans être totalement nouveau est déjà en prise avec la constitution des opinions publiques et de la « médiasphère ».

Participants

Conseillers scientifiques :

  • Jean Sgard (Grenoble 3, LIRE),
  • François Moureau ( Paris IV),
  • Jérémy Popkin (University of Kentucky).

Membres de l’équipe chargés de volumes et/ou de recherches :

  • Pierre Assayag (Grenoble 3)
  • Élisabeth Baïsse (LIRE – Lyon)
  • Christelle Bahier-Porte (Saint-Étienne)
  • Sarah Benharrech (University of Maryland, USA)
  • Christophe Cave (Grenoble 3 - Lire)
  • Yves Citton (Grenoble 3 - Lire)
  • Suzanne Cornand (Grenoble 3 - Lire)
  • Simon Davies (Queen’s University of Belfast - Irlande)
  • Henri Duranton (université de Saint-Étienne)
  • Olivier Ferret ( Lyon 2 - Lire)
  • Éric Francalanza (Bordeaux 3)
  • Stéphanie Genand (Lire)
  • Annie Geoffroy (CNRS)
  • Claude Labrosse (Lyon 2 - Lire)
  • Maria Leone (IUFM Lyon – doct. Lire)
  • Marie-Françoise Luna (Grenoble 3 - Lire)
  • Anne-Marie Mercier-Faivre (IUFM Lyon - Lire)
  • Michael O’Dea (Lyon 2 - Lire)
  • Jean Oudart (Grenoble 3 - Lire)
  • Jean-François Perrin (Grenoble 3 - Lire)
  • Martial Poirson (Grenoble 3 - Lire)
  • Denis Reynaud (Lyon 2 - Lire)
  • Anne Saada (CNRS - Lire)
  • Jean Sgard (Grenoble 3 - Lire )
  • Catriona Seth (Nancy 2)
  • Philip Stewart (Duke University, NC, USA)
  • Thomas Vernet (École pratique des hautes études, doct. musicologie)
  • Françoise Weil (Dijon)